Commissaire aux Comptes

Parmi les nombreux métiers vers lesquels mènent des études en comptabilité, deux sont particulièrement prisés des étudiants : expert-comptable et commissaire aux comptes. Mais attention, seuls les meilleurs pourront un jour avoir la chance d’accéder à ces professions.

Cursus

DSCG (Bac+5) / DEC (Bac+8) : Diplôme d’Expertise Comptable / CAF CAC (Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Commissariat Aux Comptes)

Rémunération

80K€ brut par an OU plus

 

Le commissaire aux comptes, garant de la sincérité des comptes

Exerçant dans la large majorité des cas son activité dans le cadre d’un cabinet d’audit, le commissaire aux comptes est un acteur majeur du monde de l’entreprise.

En effet, le commissaire aux comptes, souvent connu sous son abréviation CaC, est celui qui est chargé de vérifier que la comptabilité d’une entreprise est bien conforme à sa situation financière, mais aussi qu’elle respecte complètement la législation en vigueur en France.

Le commissaire aux comptes est donc un véritable expert de la comptabilité capable de déceler toute anomalie dans un document comptable, aussi long et compliqué soit-il. Mais si sa mission est d’analyser les comptes, c’est bel et bien pour les certifier ou non.

Aussi, parce qu’il a une vraie mission de contrôle, le commissaire aux comptes jouit souvent d’une mauvaise image dans les entreprises et il doit donc être capable de composer avec ce ressentiment pour conduire à bien sa mission. À l’issue de son audit, il a une mission de communication puisqu’il doit informer les cadres de l’entreprise de ses constatations qui déboucheront sur une certification sans réserve, une certification avec réserves ou bien un refus de certification.

Si beaucoup d’experts comptables sont également commissaires aux comptes (pour des entreprises différentes obligatoirement), il est à noter que la seconde profession est accessible avec le Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG, équivalent bac+5). En début de carrière, un CaC gagne 2500€ nets par mois, mais le salaire peut rapidement grimper jusqu’à 4000€ nets par mois.